AGF INVESTMENTS INC.

Le point des gérants | 17 Juillet 2017 | Editorial

Optimisme et vigilance

Les actions internationales ont connu un solide début d’année 2017 et un second trimestre tout aussi vigoureux parallèlement à l’atténuation des risques géopolitiques et au renforcement des données économiques.

Un premier semestre vigoureux

Un certain nombre des principaux marchés développés ont fortement progressé au cours de ce premier semestre, y compris les Etats-Unis et le Japon. Les marchés émergents ont continué de surperformer, aidés par la mise en œuvre de réformes économiques et l’amélioration des fondamentaux.

Les actions américaines ont enregistré de solides gains pendant la période, malgré l’affaiblissement des données économiques et le report des réformes sur la santé, les impôts et les infrastructures. Sans se laisser ébranler par le ralentissement de l’inflation, la Réserve fédérale a relevé en juin son taux directeur de 25 points de base, suivant un relèvement identique à la fin du premier trimestre. La Fed a également marqué sa volonté de réduire son bilan, sans toutefois donner de précision sur le calendrier, suscitant des inquiétudes sur un possible faux-pas dans sa politique qui pourrait être un élément déclencheur du déraillement des marchés américains.

Le marché canadien a été à la traine pendant la période, parallèlement à la baisse des prix du pétrole. Un accord de l’OPEP intervenu en mai sur une réduction supplémentaire de production pour neuf mois n’a pas suffi pour soutenir les prix du pétrole, toujours affaiblis par l’offre des pays non membres et la production de schiste américain. Le plus gros prêteur alternatif canadien, Home Capital Group Inc., a fait l’objet d’accusations de dissimulation d’activités frauduleuses qui, alliées à la crainte d’une surchauffe du marché de l’immobilier, ont impacté le secteur financier canadien pendant la période.

Les PMI européens ont été le moteur de l’activité mondiale au début de l’année et sont restés très forts au deuxième trimestre. Les risques géopolitiques se sont atténués après l’élection du centriste Emmanuel Macron en France qui a permis de renforcer la confiance, de même que les efforts déployés en Italie et en Espagne pour faire face aux difficultés du secteur bancaire. Certains risques persistent cependant suite au résultat inattendu des élections britanniques qui a donné lieu à un parlement sans majorité, limitant ainsi la capacité de la première ministre, Theresa May, à négocier un hard Brexit comme prévu.

Le marché actions japonais a surperformé, en devise locale, les actions internationales pendant la période. Le Japon a bénéficié de réformes pro-croissance et la banque centrale a maintenu sa politique accommodante.
Les marchés émergents ont surperformé les marchés développés pendant la période. La Corée du Sud a été l’un des plus performants, aiguillonné par la vigueur du secteur des technologies de l’information qui a fait l’objet de réformes, ainsi que par la perspective d’une stabilisation du gouvernement après la prise de fonction du président Moon suite à la destitution de l’ancien président Park.

Les actions chinoises ont également réalisé de belles performances, favorisées par des données économiques encourageantes. Après une croissance importante, la Chine fait face aujourd’hui à un possible ralentissement conjoncturel dans un contexte de durcissement de politique intérieure.

Perspectives des marchés actions au 3ème trimestre

Nous restons positifs sur l’économie mondiale en parallèle du renforcement des données économiques.

Cependant, des zones d’ombre persistent, telles que les incertitudes entourant les gouvernements et les politiques des banques centrales qui pourraient renverser les tendances en matière de croissance économique et d’appréciation des marchés. Au 3ème trimestre, nous maintenons une perspective prudente avec un rebalancement des portefeuilles vers une position neutre.
Les marchés actions restent attractifs dans la perspective de revenu fixe sur le long terme. A court terme néanmoins, une certaine prudence est de mise en raison des valorisations tendues et du fait que les marchés d’actions mondiaux n’ont pas reculé depuis un certain temps. Les risques politiques se sont quelque peu réduits, mais il importe de rester vigilant dans le cas où des tensions pourraient refaire surface dans les mois à venir, en particulier aux Etats-Unis et en Europe.

Extrait de AGF Investments Q3 Outlook
17 juillet 2017

Ce commentaire s’appuie sur une information disponible au 17 juillet 2017 et ne doit pas être considéré comme un conseil d’investissement ou une sollicitation d’achat ou de vente d’or ou d’actions or. Les conditions du marché évoluent, impactant les portefeuilles et le prix de l’or. AGF décline toute responsabilité dans des décisions prises du fait de l’utilisation de l’information provenant de ce qui précède, qui ne doit pas être considérée comme un conseil en matière de placements.

© Copyright - Investeam Design by O.L.C
X